Sculpture - Biodégradable, récupération

L’ours en peluche est à la fois du côté du manufacturé, de l’artificiel, et du côté du naturel, de l’animal réel qu’il représente. Il est également pris entre nature (l’animal) et culture (le lien à l’enfance). Ce jeu entre nature et culture conduit à deux interprétations possibles de l’œuvre :

- La culture rattrapée par la nature : grouillement végétal et décomposition de l’objet manufacturé, retour à la terre (racines enchevêtrées dans le corps de l’ours, une branche qui pousse dans son ventre, un nid d’oiseau sur cette branche).

- La nature mise à mal, abandonnée, déchirée. L’idée est d’évoquer une forme d’abandon de notre enfance, et de nos liens primitifs aux animaux que nous menaçons de disparition.

Biodégradable, récupération

Biodégradable, récupération, détail

Biodégradable, récupération, détail

Lien Accueil
Lien Artiste
Lien Auteur
Lien Contact